Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Cette fois là avec toiC’était en juillet 2015, je venais de sortir d’une longue relation, qui m’a fait beaucoup de mal. J’avais besoin de m’évader, m’amuser. C’était à ce concert de rock, tout petit groupe qui jouais, presque inconnu mais qui avait repris de bonne musique, tu étais là entrain de danser, t’amuser. Je te connaissais pas, mais nos regards se sont directement croisés. Tu étais tout ce que j’aime, brune, gracieuse, ni trop maigre, ni trop grosse, une vraie femme… Tes courbes étaient magnifique, tu était dans une robe noir à dentelle, qui moulais bien, oui très bien même. Tu avais des collant, moi qui suis très lingerie, j’ai très vite accroché à ton style. Tu n’avais pas de gros seins, mais un super fessier, tu savais danser oui! La soirée passa, et tu est venu m’accoster, de nature timide, j’aurais pas osé t’accoster comme ça, mais tu l’as fait. J’apprends que tu as 30ans, ça ne me repousse pas, bien au contraire, j’en avais 20 et j’aime que les femmes plus mature que moi car ce qu’elles recherchent c’est ce que je recherche : la sensualité.Tu me raconte que tu est Taxi Infirmière, moi je te dis que je rentre bientôt dans l’institution militaire, tout de suite tes yeux se mettent à briller comme si c’était une chose qui te tenais à coeur.Tu m’as plu à l’instant où je t’ai vu, tu me dit que moi aussi, ma timidité s’en va, et nos lèvres se touchent, sans la langue, juste des baisers tendres. Mes mains vont vite vers ta taille, les tiennes vers mes fesses… Je sens tout de suite que tu as envie de moi, je sens aussi que t’as envie de sensualité, tu m’invites à te rejoindre chez toi, j’accepte au pas de course.Tu appartement konak escort étais petit, mais confortable, tu me propose de passer à la douche, j’y vais, seul, pas à deux, peut-être que tu n’aimais pas, mais je respect. Toujours respecter ça conjointe.Je me met en caleçon, et te rejoins au salon, tu étais devant la TV, tu part prendre ta douche aussi, tu met bien 30min avant de revenir, je tournais en rond, je devenais fou, j’avais tellement envie de toi. Je te vois sortir, je t’avais dit que j’adorais la lingerie, tu m’as pris au mot… Corset, string, portes-jaretelles, j’étais fou, fou fou, une envie, une pulsion me prend, je te prend, je te soulève et t’allonge sur le canapé, je t’embrasse, sensuellement, et cette fois-ci avec la langue, ma main droite glisse très vite vers ton string, je le frottais contre ton clito, tu adorais ça, tu me mordillais l’oreille. C’était déjà super humide, je te savais excitée, mais pas à ce point, je pensais même que mon jeune âge t’aurais bloquer, mais non. Je bandais comme un fou, et tu as la prise dans ta main, tu m’a tout de suite fait remarquer que tu n’imaginais pas tomber sur ça, ça me met mal à l’aise, car si bien des hommes se vantent d’en avoir une grosse et grande, parfois j’ai peur que la mienne freine une femme. “21cm?!” tu t’exclame… J’y peu rien, merci papa et maman. Très vite nous jouions à ce jeu de seduction, a s’embrasser, se caresser, se frotter, tu mouillais comme une folle, tu me disais que tu n’en pouvais pu, qu’il fallais que je fasse quelque chose sinon t’explosais. Je t’ai pris au mot, j’ai enlever délicatement ton string, qui étais noir gaziemir escort à dentelle… tellement sexy. Et là, je vois le Saint Graal, tout humide, tout rasé, comme j’aime, j’ai pas hésiter une seule seconde à te faire un cunni, qui est la chose favorite que j’aime faire au lit… J’y vais doucement, j’apprends à connaitre ce que tu aime, et ce que tu n’aime pas. Tu adore quand je joue avec ton clito avec ma langue. Cela te rendais folle, à m’en griffer le dos. Sacrée griffe. J’essaie d’aller à ton rythme, tu met des petits coups de bassins quand tu adore ça, et plus tu met du rythme, plus j’y vais vite, je te donne 3orgasme rien qu’avec ma langue, et tu te demande où-est ce que j’étais passer durant toute ces années, j’en sais rien, et je m’en fiche, là j’ai envie de te faire jouir, tu me pousse vers l’arrière sauvagement, mon caleçon s’en vas à la vitesse lumière, et là ta bouche et ta langue s’en vont jouer avec mes couilles, tu aimes car elles ni trop grosse, ni trop petite. Et surtout tu adore car je suis rasé, ça te permet de t’amuser sans aucune odeurs nauséabondes. Tu les lèches, les gobents, tout en me branlant, rapidement, lentement, tu change toujours de rythme, j’attends que une chose, que tu me fasse une fellation. Tu remonte avec ta langue jusqu’à mon gland, et là, tu t’amuse, doucement, des vas et viens, tout en malaxant mes couilles… et d’un seul coup tu me fait une gorge profonde, je gémit tellement c’était bon, c’était la première fois qu’on m’en faisais une. Je me demandais même comment tu arrive à mettre tout ça dans ta bouche qui n’était pas si grosse… Et tu fais ça, vite, izmir escort sauvagement, tout en me disant que tu adore ça, tu m’excite grave. Je songe à passer au choses sérieuse, je te rabat vers moi, tu grimpe sur moi, je frotte mon pénis contre ton clito, tu adore, tu jouie, tu me griffe, encore… Je vais pour la rentrer dans toi.. ça met du temps, tu me dit que c’est gros et qu’il faut faire doucement, j’éxécute. J’y vais doucement, ça rentre petit à petit, tu gémit, et encore tu me griffe.. à croire que tu est une lionne. Très vite, la sauvagerie prends le dessus sur la sensualité et le romantisme. Tu me dit clairement que tu veux que je te prenne sauvagement, je le fais, ça va très vite, en mode “marteau piqueur”, sa tape bien, tu joui tellement, tu crie, tu me griffe encore, tu me dit de continuer, je continue, c’est pas facile de garder ce rythme tout en contrôlant l’éjaculation, mais tes crie qui me disent de continuer me font vibrer, alors je continue et resiste, tu explose, tu joui, tu tremble, tu transpire, et c’est pas fini… je te dis que ma position favorite et la levrette, et que j’ai envie de me vider sur tes fesses, tu me prends au mot, tu me demande de passer derrière toi, je le fais, je rentre en toi, ça tape bien au fond, ça ce sent, et très vite je deviens sauvage, je te met des fesées, tu me dit que tu aime, que tu adore, que je dois encore une fois continuer, je vais vite, je continue à claquer tes fesses qui sont bien ronde, je te met des grands coups parfois qui te font crier, tu me dit de te prendre sauvagement et de tout lâcher, je le fais, quand j’arrive à cette instant… tout pars, sur tes fesses.. ton dos.. y’en a partout, on dirait même de l’art… Je transpire, j’ai le coeur qui palpite, tu tremble et transpire aussi.. J’essuie mon sperme avec des mouchoirs, je m’allonge contre toi, et on s’est très vite endormie…….Cette fois là avec toi, c’était magique…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32