Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blonde

La nouvelle factrice (2)La nouvelle factrice (2)Je n’ai pas revu ma nouvelle factrice après cette baise imprévue depuis deux jours. Je suis en extérieur aujourd’hui à tailler ma haie. Comme d’habitude je suis en short sans slip. Mes couilles et ma bite libre comme moi. Il fait chaud en cette fin d’après-midi. J’ai bientôt terminé, quand une voiture passe dans la rue doucement. Je suis penché en avant pour ramasser les dernières branches. La voiture s’arrête. Et une voix de femme.-Joli spectacle.Je me retourne. C’est ma factrice, coté passager, penchée sur un jeune conducteur, qui parle. Je rigole en passant ma main sur mes couilles qui pendent dans mon short.-Fait gaffe, quand tu es penché, on voit tes bourses. Tu pourrais te les faire att****r.Je suis un peut gêneé. Le conducteur à le sourire. Bon ça va, il ne dira rien celui là. Je m’approche.-Bonjour, tu te promène ?En me penchant sur la voiture, j’aperçois la bite du jeune, sortie de sa braguette et la main de la factrice sur la bite. La salope, le branle.-Tu nous paie une bière.-Si vous voulez, garez-vous.Je ramasse ma cisaille et mon escabeau, le travail était terminé, heureusement. Elle arrive en jupe classique, chemisier, lui en panta-court et marcel.Je rentre, ils me suivent dans le couloir. Entre dans la cuisine.-On se fait la bise.Je me retourne, elle me roule une galoche casino şirketleri avec la langue bien au fond.Ca commence bien.-Je te présente Eric, mon fils.Je manque de m’étrangler.-Mais, heu, comment ?-Ben quoi ? Je lui ai dit ce que tu m’avait fait, alors il a voulu te connaître. Il est beau, hein ?Disons qu’il avait une belle bite de jeune. Bien raide. Ça, j’avais vu. Elle retire son chemisier, puis son soutien miches.-On baise ?-Mais, heu !, oui si tu veux, mais lui ?Pas de réponse, elle fourrage déjà dans mon short. Sort ma bite, raidissante.-Bon, on n’a pas beaucoup de temps, je vais vous sucer tout les deux ensemble, mettez-vous cote a cote.On se retrouve pantalon et short sur les pieds, la bite dressée, elle a genoux elle nous enfourne à tour de rôle. Suçant, nous caressant les couilles et glissant même sa main vers nos anus respectif. Je regarde Eric. Il est là les yeux fermés en extase. Sa main glisse vers ma bite et la caresse pendant qu’elle suce, l’enfonçant à fond dans sa gorge. Ses bouts sont durs et raides, tendus sur ses nichons pendants. Je glisse ma main vers les fesses d’Eric qui écarte un peut les jambes. Le salop aime ça. Je ne vais quand même pas baiser la mère et le fils ? Pas a mon âge, ce serait trop beau. Je cherche son petit trou, mouille mon doigt, c’est chaud, ça rentre. Celui là, c’est casino firmalari déjà fais mettre, c’est sur. Elle continue de sucer, me regardant de temps en temps dans les yeux, comme pour dire vas-y fonce. Le jeune, ce retourne et s’appuie sur la table, cul offert. La mère à compris, elle vient vers ses fesses, les écartes et lui lèche ou plutôt lui bouffe le cul. Elle et là, accroupie derrière lui. Je vais dans le panier sur l’évier et att**** le concombre tout frais du jardin de ce matin. Je le glisse sous la mère et cherche la vulve. Elle remue du cul en sentant le légume. Elle a bien compris. Elle remue le bassin, elle est si excitée, que rapidement le concombre entre dans sa chatte. Elle continue de lui bouffer la raie. Je glisse sous la table et att**** la jolie bite et commence à sucer. Il est jeune, plein d’envie, elle et dur comme du bois et rapidement lui caressant les couilles, sa mère le fait éjaculer dans ma bouche. J’avale sans rien dire, c’est bon, chaud. Je ressors de sous la table, ma bite est raide aussi. Je pousse sa mère qui allongée sur le carrelage se gode avec le concombre en gémissant. Je m’accroche à Eric et glisse entre ses fesses humides ma vieille bite. Je rentre en lui et l’encule comme une brute. Elle vient doucement sous la table et nous lèches les couilles à tout les deux. Je lui joui güvenilir casino dans le cul, et lui, éjacule sur le visage de sa mère, qui la bouche ouverte essaie d’en prendre le plus possible en direct. Elle passe son doigt sur son visage pour ramasser le plus possible de sperme. Elle s’enfourne les doigts et les lèches. Pas une goutes ne restera. Elle nettoya tout proprement. La garce était heureuse d’avoir tout avalé et ça se voyait. Elle s’allongea sur le carrelage, les jambes écartées, la chatte ouverte. Je mis mon visage entre ses jambes et je me mis à la lécher en rentrant bien ma langue. Eric se plaça au-dessus de sa bouche et elle se mit à lui aspirait les boulles, sans oublier des grands coups de langues vers l’anus. La bite, jeune, se redressa rapidement. Lui était de nouveau prêt. C’est beau la jeunesse. Je me relevais et lui fit signe de venir prendre Martine. Il ne se fit pas prier et il la besogna. Moi, je ne bandais plus, malgré l’envie, alors je me mis sur le visage de ma factrice et elle prit en bouche ma vieille bite molle, jusqu’à ce qu’il jouisse sur son ventre, au milieu de ses bourrelets. Une femme si chaude et si moche, ce n’est pas incompatible.Je me retire heureux de sa bouche. Elle vient m’embrasser goulument puis le jeune.-Allez Eric, faut rentrer, ton père va avoir fini son matche de foot.Elle me fait signe de la main, lui a renfilé rapidement son pantalon. Ils sortent-Peut-être à bientôt mon vieux cochon.-Au revoir Monsieur !Monsieur ! Vieux cochon ! Ben merde alors. J’att**** la bouteille de whiskie, en bois une bonne rasade. Sacré fin d’après-midi !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32