Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un voisin serviableJe savais bien que c’était mon proprio qui frappait à ma porte. Déjà le mois dernier, j’avais eu du mal à payer mon loyer. Heureusement, mes parents avaient pu m’envoyer un mandat.Là, ça faisait quinze jours de retard. Une copine de la fac m’avait proposé sa solution : baiser avec des amateurs de jolies étudiantes mais ça m’avait rebutée.Le coups sur la porte se faisaient insistants et il a bien fallu que j’aille ouvrir. C’était lui. Je lui ai dit que je n’ai pas encore l’argent mais il a poussé la porte et il est entré.- Vous comprenez, a-t-il ajouté, je n’ai que cet argent pour vivre et payer mes impôts !J’avais toujours pensé que c’était un vieux garçon et peut-être même un homosexuels tellement il avait les manières précieuses de ces types.- Je pourrais faire un effort ce mois-ci, a-t-il ajouté !J’attendais la suite.- Vous êtes jolie… Est-ce que vous accepteriez de dîner avec moi ?- Ici ? Chez vous ?- Non ! Je vous emmène au restaurant ! Ça me plairait beaucoup de me retrouver avec une jolie fille, a-t-il ajouté !Il a fini par me convaincre. J’ai enfilé mes chaussures et mis une veste et je suis parti avec mon proprio. Nous avons dîné dans un très bon restaurant. Il s’est contenté de me poser des questions sur mes études mais il ne m’a pas dit grand chose sur lui. Après, nous sommes rentrés et il m’a souhaité une bonne nuit.Je me suis allongé sur mon lit. J’étais bien contente qu’il ne se soit rien passé d’autre d’autant plus qu’il m’avait dit qu’il ne faudrait pas que ça se reproduise le mois suivant, ajoutant qu’il n’aurait aucun mal à me trouver un ou une remplaçante car pour moi, cela signifierait la rue.J’ai fait tout ce que j’ai pu pour pouvoir payer bursa escort mon loyer, allant même jusqu’à distribuer des prospectus dans la rue mais ça n’était pas suffisant. Si au moins j’avais eu le courage d’aller trouver mon proprio mais j’étais timide et j’ai attendu qu’il vienne me voir.Il est venu chez moi le dimanche suivant. Il a frappé à la porte et j’ai ouvert tout de suite. Il m’a tout de suite dit que je suis en retard puis il a ajouté que le mois précédent, il avait été gentil avec moi.- Vous n’auriez pas une idée pour vous faire pardonner d’être encore en retard, m’a-t-il dit ensuite ?Je lui ai répondu que je suis désolé et que je ne sais pas comment.- Vous n’avez pas beaucoup d’imagination, a-t-il insisté !Je ne voyais pas ce que je pouvais faire. Il m’a alors raconté que certaines étudiantes font des passez pour se faire de l’argent. C’était ce que m’avait dit mon amie étudiante.- Je vous éviter une étape, a encore ajouté mon propriétaire ! Vous n’aurez pas d’argent à me donner !Je ne comprenais pas ou je ne voulais pas comprendre et puis j’ai compris.- Vous voulez que je fasse l’amour avec vous ?Il me regardait sans dire un mot.- Je pensais que vous étiez homosexuel…Ça m’avait échappé.- Qu’est-ce qui vous fait croire ça, m’a demandé mon propriétaire ?Là, c’est moi qui suis restée muette.- Je ne suis pas un méchant homme, a-t-il ajouté ! De temps en temps, j’aime bien un petit plaisir !- Alors, on va au restaurant, lui ai-je demandé, soulagée ?Là, j’ai compris et il m’a dit que si je ne veux pas, il faudra quand même que je paie mon loyer. Je lui ai répondu que je suis d’accord et il a ajouté que c’est moi qui commande.Je ne savais pas par où commencer. Il m’a dit escort bursa d’ouvrir sa braguette mais sa bite était raide et je n’y arrivais pas et j’ai dit que je ferais mieux d’ouvrir son pantalon, ce que j’ai fait. La bite était collée à son ventre et le gland arrivait presque au nombril. J’avais un copain qui m’avait dit que sa bite faisait vingt centimètres pour me convaincre de coucher avec lui mais celle-ci en faisait bien trente et elle était aussi large que mon poignet. Je me suis mise à genoux et j’ai levé les yeux et j’ai lui dans le regard de mon propriétaire que je pouvais et j’ai mis son pénis dans ma bouche et j’ai sucé en me disant qu’avec ça je m’en tirais bien mais ce n’était pas fini. Mon propriétaire a mis ses mains derrière ma tête et j’ai bien cru que j’allais étouffer puis il m’a couché sur la table, jambes pendantes et il m’a relevé ma jupe et retiré ma culotte. Il m’a dit que je suis vraiment belle et il a enfoncé sa bite dans mon vagin et il a commencé à me baiser. C’était horrible au début. Quand il s’enfonçait, j’avais l’impression que mes petites lèvres allaient disparaître au fond de mon vagin et quand il se retirait, j’avais l’impression qu’elles allaient être arrachées mais ça s’est arrangé, du moins pour un moment et j’allais jouir quand le pénis a disparu pour réapparaître devant mon anus et il s’est enfoncé. Une fois ce plus, ce fut horrible avant de s’arranger au bout de quelques minutes.- Au moins, j’ai du plaisir avec toi, m’a alors dit mon propriétaire !Il m’a baisée dans l’anus jusqu’au bout avant d’éjaculer sur mes fesses puis il m’a dit de me finir. C’était un ordre et j’ai obéi et je me suis masturbée devant lui. Après ça, il m’a dit que görükle escort je ne lui dois plus rien jusqu’au mois suivant. Ça m’a fait trois semaines de répit et le mois suivant, j’ai dit à mon propriétaire que je peut faire l’amour avec lui chaque fois que ça lui chantera et j’ai continué comme ça jusqu’à la fin de mes études.Quand j’ai raconté ça à mon amie à qui je n’avais pas parlé de ce contrat si particulier, elle s’est fâchée et elle m’a dit que je me suis conduite comme une putain. J’avais ma conscience pour moi car j’avais l’impression d’avoir rendu un homme heureux et j’avais pris mon plaisir aussi, bien mieux que si j’avais eu un petit ami.Je m’étais trouvée un travail intéressant et bien payé et j’avais entrepris de m’acheter un appartement. Je n’avais personne mais j’ai fini par rencontrer l’amour de ma vie. Il m’a engrossée et il a disparu quand il l’a su. Il était bien trop tard pour me faire avorter. Un soir que je rentrais chez moi chargée de courses, je montais l’escalier quand la poigné de mon plus gros sac a cassé et j’ai regardé degringoler mes pommes et mes oranges. J’ai ramassé ce que j’ai pu et puis j’ai vu venir mon voisin de palier. Il avait tout ramassé et il tenait mes fruits dans ses bras. Je lui ai ouvert ma porte et il a pu se soulager. Après, je lui ai dit que je ne sais comment le remercier et je lui ai proposé de boire quelque chose mais je voyais bien que son regard était posé sur ma poitrine.- Ils ont doublé de volume, lui ai-je dit !Il m’a répondu que ça me va bien d’être enceinte.- C’est encombrant pour dormir…J’ai rougi. J’ai ajouté que je vois à quoi il pense puis j’ai ajouté qu’il ne m’en fera pas un autre car la place est déjà occupée. Il a fini accepter et j’ai pu faire l’amour, ce qui me manquait, même s’il avait goût de mon anus. Ce voisin, je ne l’avais jamais soupçonné d’être un si bon amant. Dommage qu’il m’ait parlé de sa femme. Je l’ai maudit.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32