Une vie nouvelle IV

11 Aralık 2021 0 Yazar: sexhikayeleri

Amateur

Une vie nouvelle IVUn bruit de porte qu’on ouvre. Je ne sais pas quelle heure il est. – debout la pute, tu prends tes affaires et tu te casses.Je sors de la remorque, Antoni et Bogdan fument une cigarette en compagnie d’un autre homme. – tu pars avec Boris, nous on doit changer de route.Sans ménagement et sans que j’ai le temps de dire quoique ce soit, le Boris en question, un grand gaillard costaud, me prend par le bras et m’amène à son camion. Il m’ouvre la porte. – grimpe dit-ilJe me hisse à l’intérieur, ses mains sur mes fesses pour m’aider, ou pour autre chose certainement. Son intérieur est typique de l’image que je peux avoir du camionneur, avec des photos de femmes à poil un peu partout. – bientôt toi aussi tu feras partie de ma collection dit-il en me voyant regarder ses photos. En attendant tu vas te mettre au boulot.Il tourne son fauteuil vers moi, défait son pantalon et sors son sexe. Il commence à se caresser en me regardant. Rapidement il grossit. – viens la chercher.Je me mets à genoux face à lui, il écarte un peu les jambes. – branle moi.J’obéis, et prends son sexe dans la main que je caresse d’abord tout doucement. Il pose une main sur ma tête et me caresse les cheveux. Je sens son sexe grossir entre mes mains. Sa main se fait plus pressente, je sens qu’il veut attirer mon visage vers son sexe. Sans trop résister à cette pression, mon visage s’approche de son ventre. Son sexe est à quelques centimètres de mes lèvres.- ouvre la bouche me dit-ilJ’obéis et sens sa main qui me force à descendre sur ce pieu. Il ne lâche pas la pression, avec une main sur ma nuque et l’autre sur ma tête, il décide de ce que je suis en train de faire. Il me fait monter et descendre sans me laisser de liberté. – ouais, t’es une bonne suceuse toi !Il relâche un peu la pression, seule sa main sur ma nuque me maîtrise. J’en profite pour le branler, mais ce n’est pas à son goût et il me force à la reprendre en bouche. J’avale son sexe, mais il veut que j’aille plus loin, jusqu’au bout. Je tente de résister mais sa main ne me laisse aucun choix. Je sens qu’il joue avec moi,qu’il aime avoir l’ascendant sur moi. – mmmmh salope, je crois que je vais juter dans ta bouche !!Je m’attarde sur le gland que je lèche voluptueusement. Maintenant il att**** mes cheveux. – ouais t’arrêtes pas bébé, mmmh c’est trop bon. Je le suce tout en le branlant de plus en vite. – putain ouais ouvre ta bouche salope. J’avale sa queue au maximum que je peux. J’ai une main qui tient ses couilles et l’autre qui le branle. Ses deux mains me tient fermement la tête, son corps s’anime, son bassin se soulève. – putain de salooooooooope prends çail me lâche dans la bouche une énorme giclée de sperme, puis une deuxième. Son bassin se soulève un peu plus, tout en gardant la pression sur ma tête histoire que j’avale bien toute sa semence. – avale bien ma chérie Je sens son sperme qui descend le long de ma gorge. Il en reste sur sa queue, je m’applique à la nettoyer afin qu’elle soit bien propre. – bonne fille, allez j’ai de la route à faire, tu vas sur la banquette. Je m’allonge sur la banquette arrière, entourée de blondes plantureuses, de brunes sexy, des grosses poitrines. Assez rapidement je m’endors, bercée par le mouvement du camion. Quand je me réveille, nous roulons. Je ne sais même pas où nous sommes. – où sommes-nous je demande – bien dormi ? On arrive à Wroclaw, la fin du voyage pour toi. – euh écoutez si je suis gentil avec vous, vous pourriez me laisser ailleurs qu’au bordel ? – ah non ma jolie, hors de question. Je suis un habitué du bordel et je me suis engagé à t’y amener. Et puis je ne voudrai pas priver les clients de ta présence dit-il en riant !!Après 30mn de route, nous arrivons en ville. Rien ne m’est familier, je ne sais pas où je suis. Boris gare son camion et coupe le moteur. – et voilà terminus, tu descends. Je récupère mes affaires et descends du camion. – je t’accompagne, au cas où tu déciderais de te faire la belle.Nous traversons la rue et nous dirigeons vers un immeuble d’allure ancienne. Boris sonne à une porte imposante. – c’est Boris, j’amène la nouvelle !Nous pénétrons dans l’immeuble, via un vaste couloir. Une nouvelle porte, et une pièce avec des fauteuils autour de tables basses, un comptoir dans le fond. Une femme nous rejoint. – bonjour Boris, ça fait longtemps qu’on ne t’as pas vu ici ! – que veux-tu , le boulot, toujours le boulot ! – comment s’appelle notre nouvelle recrue dit-elle en me regardant- Angelina je réponds – comment ? – Angelina dis-je – ……- Angelina Madame – quand même , tu vas vite apprendre les règles ici, crois moi. Merci à toi Boris, on te revaudra ça quand tu repasseras. – j’y compte bien, je me referai sucer avec plaisir dit-il en me regardant d’un air gourmand. – allez suis moiNous quittons la pièce, rentrons dans un vaste couloir avec de nombreuses portes. Nous pénétrons dans une pièce, un homme d’une quarantaine d’années est assis derrière un bureau. – c’est la nouvelle ?- mon frère Youri, et moi c’est Natacha – tu as commencé à lui expliquer ? – non j’attendais que tu la vois d’abord- ok, en ce moment il pendik escort y a une quinzaine de femmes qui travaillent ici. Elles sont toutes indépendantes. Toi ce sera différent, vu que tu es la pour trois semaines, en accord avec ta patronne en France, sauf si….- si ? Je demande- si Natacha et moi sommes satisfaits ou pas de tes performances. On prendra 30% de tes revenus. Tu seras logé sur place. Tu as des habits ? – juste ce qu’il y a dans mon sac- hum, pas grand chose, tu verras ça avec ma sœur. – tu travailleras 6 jours sur 7- avec toi on innove, tu seras le premier trav à bosser ici. On a eu pas mal de demandes et on veut tester ce marché. – on est très exigeants sur la propreté, tu te dois d’être irréprochable avec nos clients et nous. Tu es épilée ? – euh, je l’ai fait en France ?- ça remonte à quand ? – je ne sais plus- bon on va voir ça dit Natacha, déshabille toiDevant le frère et la sœur, j’enlève mon haut, puis ma jupe. Je retire mon soutien-gorge puis ma culotte. – pas mal dit Yuri, tourne toi- elle a un joli petit cul non ? – je crois qu’elle va plaire, allonge toi sur le bureauJe m’exécute. – écarte les jambes dit Natacha, que je regarde ton petit trou. Yuri est toujours assis face à son bureau. Natacha vient derrière moi et pose ces mains sur mes fesses et les écartent. – alors ? – un petit tour chez l’esthéticienne sera nécessaire. En tout cas ya eu du passage ici dit-elle en me caressant l’anus. Je sens un doigt me pénétrer.- eh bien, ça rentre tout seul, je sens que ce petit cul va devenir une vraie autoroute à bites.- très bien ça dit Yuri, voyons voir sa bouche dit-il en se levant et en baissant la braguette de son pantalon. Voyons voir comment tu suces.Natacha retire son doigt, mais c’est pour mieux pour me pénétrer avec deux. Je ne peux réprimer un petit gémissement. Yuri att**** mes cheveux, de l’autre il tient sa queue. – ouvre la bouche !Natacha sans me prévenir me donne une énorme fessée qui me fait crier. Yuri en profite pour enfoncer sa queue dans ma bouche.- On va t’apprendre à obéir ici, tu verras, dans trois semaines tu seras une poupée obéissante et très servile. Désormais ton seul but dans la vie sera de sucer des queues, avaler, être baisée et servir ta Maîtresse. Suce salope- on va te dresser à être une chienne dit Natacha, tu écarteras les cuisses au moindre claquement de doigt.Les siens continuent de m’ouvrir un peu plus, en prévision je me dis de la queue de Yuri qui fait des va-et-vient dans ma bouche. Ses deux mains tiennent ma tête et impriment le mouvement. Il accélère sans se soucier du mal qu’il me fait. Puis il ralentit et retire la queue de ma bouche. -ouaaaais pas trop mal, voyons voir le cul. – il est prêt, bien ouvertYuri se positionne derrière moi, mains sur mes hanches. Sa sœur vient s’asseoir dans le fauteuil face à moi. Elle relève sa jupe, enlève sa culotte qu’elle met dans ma bouche. Elle écarte les cuisses et me laisse découvrir son sexe complètement épilé. – peut être qu’un jour que je te laisserai me lécher- haaaaaaaaa criais-je sous l’assaut de Yuri qui vient de rentrer en moi d’un coup.- ha tu vas hurler ici je te le garantis me dit-il, nos clients ne sont pas des tendres,et ils veulent se défouler.Ses mains me tiennent fermement et il m’assène de véritables coups de bites. Natacha face à moi se caresse les seins, elle se lèche un doigt et descend jusqu’à son sexe. Mes mains s’agrippent au rebord de la table, je subis un déchaînement de v******e de Yuri qui me traite de tous les noms possibles. – sale putain, je vais te casser le culNatacha a l’air de vraiment prendre son pied face à moi. J’aimerai tant qu’elle m’offre sa chatte à lécher, mais visiblement elle veut rester avec elle-même. Elle se rentre deux doigts dans le vagin, sa tête en arrière, elle gémit de plus en plus, son plaisir fait envie. – t’as envie de ma sœur c’est ça hein ?? tu peux toujours courir, elle n’aime que les chattes. Prends ça dans ton cul sale salope !Yuri me défonce littéralement, il appuie sa main sur nuque, son pied droit se pose sur la table, ses coups de bite sont si violents que tout tremble autour de moi. Yuri se retire d’un coup, je sens comme un grand vide en moi. – à genoux devant moi salope, je vais te marquer comme il se doit.J’obéis et me positionne face à lui. Natacha vient derrière moi, ses deux mains sur ma tête. – suce le ordonne t-elle !j’ouvre la bouche, et avale ce membre qui vient de me pilonner. Je sens que je vais déguster. – mmmmh oui salope je vais juter dans ta bouche tu vas voir.Natacha m’impose le rythme par ses mains, une sur le crane l’autre sur le côté. La bite rentre entièrement en moi. – ha ouaaaaaaais c’est bon putainNatacha en profite pour me remettre un doigt dans le cul, tout en m’obligeant à sucer son frère. – prépare toi à avaler trainée- ouais ça vient salooooooope !!Tout d’un coup, sa bite dans ma bouche, il m’envoie une, puis deux grosses giclées de sperme. Natacha tire ma tête en arrière, me fait fermer ma bouche, Yuri gicle une troisième fois le visage. La bouche fermée, je suis obligé d’avaler sa semence. Quand kartal escort j’ouvre la bouche, il me remet sa queue. – nettoie bien pétasseSon sperme descend le long de ma gorge pendant que je m’applique à lécher son gland. Avec sa queue, Yuri récolte toute la semence restante sur mon visage.- y’en a encore !!- alors demande Natacha ?- elle fera très bien l’affaire. Tu lui refais une beauté et tu l’habilles comme il faut. Je veux qu’elle soit opérationnelle ce soir.- on te présentera aux autres filles aussi- ouais elle t’expliqueront comme ça fonctionne iciAprès cette « introduction », Natacha m’amène dans un grand salon. Grande cheminée, des canapés, fauteuils. Une dizaine de filles parlent entre elles, ou attendent. Je suis ébahi par leur charme et leur beauté. – salut les filles, je vous présente Angélina, votre nouvelle collègue de travail. Elle est française et est là « en formation » pour 3 semaines !- elle ? Dit l’un des filles d’un air interrogateur – effectivement Anna, je dis elle, nous accueillons un travesti, c’est une première.- un trav, dit une fille en riant, on aura tout vu- elle ou il a pas intérêt à piquer mes clients dit une grande blonde, sinon je lui fais sa fête- calmez vous les filles, on a eu des demandes de la part de nouveaux clients potentiels, ça ne change rien pour vous. Je vous demande d’accueillir notre petite française comme il se doit. Les filles je vais avoir besoin de vos talents, il faut lui refaire une beauté. Je compte sur vous pour la modeler aux besoins de la Maison. Soins esthétiques, coiffure, habits….. je veux une nouvelle poupée pour ce soir. je me retrouve seul face à ces filles superbes, et me sens un peu honteux, et effrayé un peu aussi.- pfff qu’est ce qu’on va pouvoir faire de ça ?- à part le trottoir pour soulager les clodos je vois pas trop à quoi elle peut être bonne- je vous trouve dures, il est mince, de beaux cheveux, pas trop grand, un beau visage. Moi je dis qu’on peut en faire une très jolie fille.- déshabille toi- entièrement dis-je- oui voyons voir ça, à poilTrès gêné, j’ôte mon haut, puis ma jupe. Je retire mon soutien gorge, – comme c’est mignon, elle a un peu de poitrineje retire mon string et mes bas. Une des filles s’approche et sans hésiter prend mon sexe dans sa main.-hahaha en tout cas c’est pas la taille de sa bite qui va nous gêner. Ça tient aisément dans un string ça. – par contre les filles, il va faire des jalouses, mater ce cul- tourne toiJ’obéis et sens des paires d’yeux sur mes fessiers.- ok j’avoue je suis jalouse- quel jolie petit cul- un cul de salope tu veux dire dit l’une des filles, qui me met une main aux fesses- mmmmh ça claque bien.- moi j’aime bien ses petits seinsDes paires de mains me touchent, me tripotent.- hahaha allez les filles on va bien rire je sens, direction le salon de beauté.Tout nu, les filles m’entraînent dans le long couloir. Nous pénétrons dans une pièce, équipée d’un petit salon de coiffure, d’un grand miroir, d’une salle de bains. – c’est ici qu’on se fait belle- on se coiffe, on s’épile, et on a tous les habits qu’il nous faut- tu aimes la belle lingerie ? me demande une jolie brune, plus grande que moi- j’adore- c’est quoi tes marques préférées ?- Aubade, et puis Chantal Thomass, mais j’aime bien aussi Kookai et Etam- hihi la coquine, allez au bain.Une grande baignoire, de la mousse, de la vapeur. J’en rêve depuis des semaines. Je mets un premier pied, l’eau est chaude, juste ce qu’il faut. Je m’immerge lentement. Le bonheur, enfin. Les filles sont autour de la baignoire, chacune avec un gant de toilette éponge. Les mains plongent dans l’eau, au contact de chaque partie de mon corps. Pieds, jambes, torse, bras, tout mon corps est lavé et caressé en même temps. Mon sexe a droit à un traitement particulier, je ne peux m’empêcher de bander sous ces caresses. – mmmh tu bandes ma cochonne- voyons voir si elle est viergeon écarte mes cuisses, une main vient sur mon anus. Un doigt se présente, et me pénètre assez facilement. – eh bien, je ne suis pas la première à ce que je vois.- ya eu du passage ?- carrément, c’est une vraie petite chatte qu’on a la, par contre il y a quelques poils en trop. Séquence épilation !- retourne toi, et à quatre pattes, les genoux sur les bords.La position n’est pas très confortable. Je sens un liquide se déposer entre mes fesses et jusque mon sexe. – ne bouge pas, ce serait dommage de te couper à cet endroit.Je sens le rasoir passer autour de mon petit trou, sur mes testicules. Tout y passe. – ah, c’est quand même mieux comme ça. Tu es toute lisse maintenant.Mon corps est entièrement nettoyé, rasé, limite récuré, mais que cela fait du bien. Je revis. Mes cheveux ont une nouvelle coupe, manucure et maquillage. De nouveaux habits, enfin. La collection de sous-vêtements est incroyable, cela va du très basique au très sexy. Je ne sais que choisir, mais les filles ont l’air de décider pour moi. String et porte-jarretelles rouges, soutien-gorge en dentelle, bas noirs et par dessus, une robe courte et serrée. Natacha revient à ce moment là, accompagnée d’une femme. maltepe escort Visiblement elles est impressionnée. – bravo les filles, vous avez transformé notre petite nouvelle. Tu nous suis Angelina, on doit faire quelques photos de toi pour le site internet et le catalogue. C’est Maria qui va te shooter.Nous passons dans petit salon, plus intime, des lampes sont installes pour les photos. – comme d’habitude ?- oui, une série habillée, une en sous-vêtements, et on fera quelques unes avec son sexe en évidence, ça en excitera certains.- je n’ai jamais fait ça dis-je- laisse toi aller dit Maria, déjà je trouve que tu es très photogénique- fais ta belle, montre nous qui tu es vraimentJe n’ai jamais posé, mais j’ai envie de me prêter au jeu. Les clics se suivent. – on continue en sous-vêtements, enlève ta robe.Je laisse tomber ma robe aux pieds. Les deux femmes ont l’air ravi de ce qu’elles voient. – je suis impressionnée dit Maria, elle est superbe. Allez, fais nous ta coquine.Je me laisse aller, je joue le jeu en prenant des poses osées. Je monte sur un bureau, me met à quatre pattes en simulant une levrette. – ouiiiiii c’est bien ça, lâche toi AngelinaSur un canapé, je m’allonge sur le dos, jambes écartée. Je me caresse. – enlève ton string, montre nous ce que tu as.Je me mets à genoux et fais descendre tout doucement mon string le long de mes fesses. Je suis terriblement excité par tout cela et commence à bander. – oui c’est bon ça, branle toi et caresse toi ton petit trou en même temps.Maria n’arrête pas, les photos se succèdent. Emporté dans l’excitation je me rentre un doigt dans le cul. – haha elle est parfaite- attends on va pimenter tout ça dit Natacha. Tiens, avec ça ce sera mieux.Elle me tend un gode et du gel. Sans hésiter j’applique le gel sur le gode et sur mon anus. Assis sur le canapé, les jambes bien écartées, je présente le gode devant mon trou. Maria vient devant moi, debout, avec son appareil photo. – regarde moiJ’enfonce un peu plus le gode tout en la regardant me shooter. La séance photo est en train de virer au porno. – mmmh oui salope tu l’aimes le gode.- j’aimerai bien la voir à quatre pattes le gode dans le cul- bonne idée, va sur la tableJe retourne sur la table, à genoux, le gode rentre entre moi. Tout en me godant, je me masturbe. – mets le gode sur le bureau et empale toi dessus me dit NatachaGrace à sa ventouse, le gode tient droit fièrement. – vas y lentementJe sens le gland me pénétrer. Tout doucement je descends. Je remonte légèrement, puis redescends. La photographe est passée en mode vidéo. Mon sexe dans la main, je m’empale complètement sur le gode. La tête vers le plafond, je me laisse complètement aller dans le plaisir. Je sens la jouissance monter. Je ne peux m’empêcher de laisser aller aussi mes mots- mmmmh oui c’est booooon, ho ouiiiiiiiiJ’accélère la cadence, puis je ressors du gode, laissant mon trou bien ouvert.- ne bouge pas, reste comme ça dit subitement Maria qui en profite pour immortaliser ce moment.Je redescends, le plaisir est immédiat. – ouiiiiii je vais jouiiiiiiiirA genoux sur cette table, le gode bien profondément en moi, mon sexe bien dur, j’éjacule en criant.- ah ouiiiiiiiiiiii- mais quelle petite salope- j’ai hâte de voir les photos dit Natacha- tu les mets en ligne rapidement ?- ce soir ce sera fait- attends, Angelina nettoie la table !- euh nettoyer quoi Madame je demande- c’est pas la femme de ménage qui va le faire, alors tu vas lécher tout ce sperme ordonne t-elleA quatre pattes sur la table, le gode encore dans le cul, je lèche ma semence sous le regard amusé des deux femmes. – elle m’a l’air bien dressée- oui mais pas encore assez. Il faut encore lui dire ce qu’elle doit faire, mais dans un mois elle écartera les cuisses dès qu’elle verra une bite. Sinon mon frère l’envoie dans les bordels du fin fond de la Russie ! j’espère que tu as compris me dit-elle ?- euh oui madame- comment ?- oui madame NatachaElle s’approche de moi subitement, me gifle violemment et me saisit à la gorge. – écoute moi bien petite pute, tu as intérêt à vite comprendre comment te comporter ici- oui madame Natcha dis-je avec la voix nouée- je vais te faire trimer moi, ton cul va rester ouvert en permanence jusqu’à ce que je sois satisfaite de toi ok ?- ou.. oui madame Natacha c’est promis, je serai obéissant. De nouveau une gifle – pardon, je serai obéissante madame Natacha- tu te crois encore un mec ? Mais tu ne l’as jamais été de toute façon. On va faire de toi une femme, je serai curieuse de te voir avec des seins. Ça te plairait hein ?- je ne sais pas madame Natacha- je suis certaine que tu en rêves, des comme les miens que les hommes caresseront avec plaisir.- peut être madame Natacha- et après les seins on s’occupera peut être de ça dit-elle en mettant sa main entre mes jambes- …..- réponds- euh non s’il vous plait pas ça- comment ? Sa main se presse autour de mes testicules. j’ai pas bien compris- je ne suis pas certaine de vouloir ça- vouloir ??? hahahaha mais tu te crois en position de vouloir quoique soit ? Si j’ai envie de te faire couper les couilles et la bite, je ne vais pas me gêner. Je vais te modeler à ma façon ma chérie, tu vois j’ai jamais eu de poupée quand j’étais petite, tu seras ma première. Demain tu vas aller chez notre médecin qui va te proscrire un traitement à base d’hormones féminine de synthèse! Après ça pas sur que tu rentres en France………